Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Navigation Gran Canaria - La Gomera

Publié le par Dimitri Magat

Nous sommes le 12/02/2015, petit déjeuner à 8H00 et départ à 9H00.

Le vent vient du Nord-ouest, il y a trés peu d'air. Nous devons naviguer entre les différents cargots avec du vent arrière

Nous faisons petit à cotéNous faisons petit à cotéNous faisons petit à coté

Nous faisons petit à coté

Nous avons toujours du vent dans le cul, comme dit le jargon du marin. Nous décidons de hisser le spi. Grand moment pour moi, c'est ma première. Et dans la navigation tout est bon à apprendre. Attention à ne pas trop loffer, remonter au vent.

Nous avançons super bien entre 5,5 et 6,5 noeuds.

Nous avons choisi de passer par le bas de l'île de Gran Canaria. Lorsque nous la passons le plus au sud, nous remarquons des changements de vents et de puissances, et même quelques pétoles. Grrr, allez nous allumons le bourrin.

N'empêche que les côtes sont superbes, un peu trop construites à mon goût.

Nous passons par les dûnes de Maspalomas, son Phare, et nous mouillons en face de la marina de las Maspolmas, arrivés à 19H

La playa englese, manque plus que les dromadaires

La playa englese, manque plus que les dromadaires

Table à carte de Harpo

Table à carte de Harpo

Maspalomas

Maspalomas

Le capitaine et son Thé
Le capitaine et son Thé

Arrivés au mouillage nousvoyons un bateau que nous connaissons. Seul hic, ils sont texan, et nous ne comprenons absolument rien. Fatigués, aprés un bon petit repas nous nous couchons et nous verrons si le vent est là pour naviguer.
Réveil matinal, 7H30. El capitaine Philippé nous prépare le petit déjeuner.

Nous décidons d'aller à terre pour nous degourdir les jambes

L'iguane de Gran Canaria

L'iguane de Gran Canaria

La ville ne nous plait pas, trop touristique.La ville ne nous plait pas, trop touristique.

La ville ne nous plait pas, trop touristique.

El capitaine y su barco Harpo

El capitaine y su barco Harpo

Le voisin texan avec son voilier à voile au tiers (voile aurique en trapèze) et le carré de Harpo.Le voisin texan avec son voilier à voile au tiers (voile aurique en trapèze) et le carré de Harpo.

Le voisin texan avec son voilier à voile au tiers (voile aurique en trapèze) et le carré de Harpo.

Navigation Gran Canaria - La Gomera

Réveil à 7h30.

Petit dej façon el Philippe, Thé, pain fait maison, beurre, confiture et miel de bretagne.

Je rajoute un peu ma touche, avec du nutelas et mes petits déj.

Départ à 8h30

Le vent nous porte sur le cap idéal 285°.

Et pouf a 9h30, il n'y a plus un pète de vente, demarrage du moteur, puis nous décidons de mouiller à 14h.

Déjeuner, sieste et nous nous rendons compte que le mouillage est trés rouleur. Ca bouge beaucoup quoi. Donc nous décidons de mouiller ailleurs.

Nous demarrons le moteur, moi, je remonte l'ancre, et nous nous rendons compte que nous avançons pas. Et bien évidement quand j'ai remonté toute l'ancre presque à la main car c'est un guindeau manuel, bah la commande d'embrayage ne fonctionne plus.

Nous re-mouillons

Aprés une bonne heure, nous décidons d'activé manuellement la commande, sur le moteur.

19H00 mouillage à coté de la marina de Mogan.

Et là, la commande refonctionne, par miracle, nous n'avons pas identifié le problème, à suivre.

Ca faisait longtemps ;-)

Ca faisait longtemps ;-)

Nous dormons la conscience tranquille, la commande de débrayage fonctionne.

Réveil un peu houleur, et oui nous sommes dimanche, et les jets ski passent et repassent, pour préparer la journée. Grrrrr

Nous déscendons à terre pour voir la météo, car là,  nous ne comprenons plus rien.

Et en profitons pour le ravitaillement, et ouais philippe a mangé tout le chocolat. Hahaha.

Mais aussi, nous en profitons pour une baignade, enfin je peut pendre des photos aquatiques et découvrir la faune des Canaries.

Trop bien mon appareilTrop bien mon appareil

Trop bien mon appareil

El pico del Teide
El pico del Teide

Aprés avoir regardé la météo, et appelé des amis, nous décidons de décoller dans la soirée pour Tenerife, excatement Las Galletas.

Les vents est instable, tourne tout le temps, avec les effets des îles, et venturi.

19H30, départ tranquille, avec un vent de travers vent S-W, nous avançons bien

21h le vent tombe, moteur.

Puis paff, a 22H, le vent est N-W, 20 de force 5 à 6, nous faisons du 6-7 noeuds.

C'est que à partir de 4h du mat que nous pouvons nous reposer, le vent tombe, en gros nous ne sommes sos les effets venturi et caché par une partie de lîle.

6h00, nous arrivons, et attendons le lever du soleil pour aller au mouillage, un probleme de pc ne nous permet pas de mouiller de nuit.

Arrivé a 7H30, petit déjeuner, et repos sont de rigeur. Nous sommes le Lundi 16 à Las Galletas. Nous voyons le Pico del Teide culminant à 370..m . Petit remenber de il ya 3 ans en 2012 où j'était monté au sommet. Et même, pour l'anecdote, en hors piste qui m'a value una muelta de 2500€, je ne l'ai jammais reçu. Hihihi

Le lendemain, c'est reparti, cette fois, cap vers La Gomera

Départ à 9h30, à la voile

11H30 Moteur. Grrrrr

12H00 Arret moteur, vent de N-W 3/4

15h30 Moteur

16H15 Arrêt moteur, vent de N-W 4/5

Là truc, de malade, en même pas un quart d'heure nous somme torses nues, et pouf en cirées complétement mouillé.

A 17h00, nous mettons le moteur pour arriver au port de San sébastian.

Nous mettons 2H30 en tirant des bords au moteur, juste devant le port pour se sortir du vent de force 6/7.

19h30 nous arrivons, et là le plus drôle nous entendons le carnaval. Nous passons de l'Enfer, au Paradis.

Les différentes allures pour arriver à La GomeraLes différentes allures pour arriver à La Gomera
Les différentes allures pour arriver à La Gomera

Les différentes allures pour arriver à La Gomera

Petit plus
Petit plusPetit plus

Petit plus

Enfin nous voila au port, la gueule plein de sel. Mais décidons d'aller voir le Carnaval

Enfin nous voila au port, la gueule plein de sel. Mais décidons d'aller voir le Carnaval

Commenter cet article
G
Alors fouille,<br /> je dis bravo quelle vie ça te ressemble tellement Philippe, je suis tombée par hasard sur une carte de 1996. En rangement des boîtes souvenirs .Quand tu as acheté Harpo ! jetait encore en Ardèche .Quel chemin, toutes ces photos son magnifique .je vais suivre ça de prait .bon vent amitié<br /> Gérald
Répondre
G
Alors fouille,<br /> je dis bravo quelle vie ça te ressemble tellement Philippe, je suis tombée par hasard sur une carte de 1996. En rangement des boîtes souvenirs .Quand tu as acheté Harpo ! jetait encore en Ardèche .Quel chemin, toutes ces photos son magnifique .je vais suivre ça de prait .bon vent amitié<br /> Gérald
Répondre