Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Enfin l'Atlanique, direction l'archipel des Iles Canaries

Publié le par Dimitri Magat

Et voila, nous avons prévu notre départ. Peu importe le temps, faut que nous bougions, et la météo est plutôt bonne. Nous allons au Gasoil, avec la plus belle surprise de l'année. Oui oui, 0,60 cts le litre. Hallucinant, j'en suis encore tout stupefait, rien que de l'écrire.

L'atlantique signifie Marée, et oui merci la lune. Je crois qu'on connait tous le phénomène. Emilien et moi même, avons fait une déduction. Nous décidons de partir 2 heures avant la haute mer, comme ça, on devrait chopper le courant dans la direction de l'Ouest. Logique Non???

Le plein de gasoil 200L pour 110€. Mimi est content ;-)

Le plein de gasoil 200L pour 110€. Mimi est content ;-)

Je ne vous ai pas raconté, mais certes la météo serait favorable pour les vents, mais souvent quand on regarde passage weather, il indique juste la houle, les isobars et les vents. Mais la météo basique, bah non. Départ sous la pluie avec un brouillard assez intense.

Au moteur nous sommes à 2 noeuds, vite que nous passions les 2 heures comme ça nous arrivons à prendre les courants.

Bye bye Gibraltar

Bye bye Gibraltar

Et nous voila en plein détroit de Gib, il y a quelques cargots, mais pas tant. Ca fait trois heures aprés la Haute mer, et au moteur, nous sommes toujours à la même allure. Nous commençons à se poser des questions. Nous regardons dans le bloc Marine, et la tout est indiqué, de 1 à 4 h aprés la HM, donc haute mer, les courants sont contre nous. Baf, l'erreur du débutant, il faut des erreurs pour ne pas recommencer.

Notre rituel des quarts peut commencer, faut être bien vigilant car nous sommes sur les rails des cargots. En pleine nuit notre allure change et le Freedom ouvre son chemin vers les iles Canaries à 5 et 6 noeuds.

Aussi quand je prends mon quart de minuit, je trouve un pequigno pescador qui est un poisson volant. Dans tous les bouquins de navigateurs, on peut lire leur emerveillement à chaque fois qu'ils arrivent dans les Alizées, il y a  beaucoup de poissons volants. Les Alizées s'installent à partir du Cap vert, c'est un vent qui souffle de l'est et qui est régulier.

Petite photo della salida del sol.

C'est moi, que je suis Beau

C'est moi, que je suis Beau

Faut savoir qu'en navigation, s'hydrater est assez important. Le café et le thé y sont importants. Surtout de quart.

Et pancake party. Miam un avant gout du Canada.

L'allure du bateau a encore changé depuis le matin assez tôt nous sommes à la voile avec des pointes juisqu'a 7 noeud au prés.

Je regarde attentivement l'horizon, et pas une seule bestilole.

Ce qui est marrant, c'est la houle de l'Altantique, longue, lente et intense. Le capitaine et moi nous nous amarinons doucement.

Le cokpit, lieu ou tous les réglages de voile s'effectuent

Le cokpit, lieu ou tous les réglages de voile s'effectuent

Je profite pour faire une petite sieste durant la journée. L'envie de faire pipi m'arrive, ah oui pour info, 90% des marins tombés à l'eau ont la braguette ouverte, alors on s'attache.

Bref, je sors et comme à mes habitudes j'observe l'horizon, et la derrière le bateau je vois un aileron. J'appelle Emilien, et je dit "il y a quelque chose qui nous suit, j'ai vu un enorme aileron, ça doit être un requin" Lui qui était sorti avant, me dit " a bah c'est ça que j'ai vue".

Et tous les deux comme des mangoustes, nous scrutons toutes les vagues, et à tribord du bateau nous voyons un aileron suivit d'un souffle. Un rorqual comun. Génial.

Et comme des enfants nous essayons de le pendre en photos, vidéos.

Enfin l'Atlanique, direction l'archipel des  Iles Canaries

Excellentisme. Nous assistons à un superbe spectacle. La baleine s'amuse, à se mettre sur le dos sous l'eau et nous voyons sa bidoche toute blanche derrière le Freedom.

Elle nous suit durant plus de 2 heures.

Encore et toujours des couchers de soleil. Cadeau pour ma petite Maman qui adore ça ;-). Pour info c'est le même. Hahaha
Encore et toujours des couchers de soleil. Cadeau pour ma petite Maman qui adore ça ;-). Pour info c'est le même. HahahaEncore et toujours des couchers de soleil. Cadeau pour ma petite Maman qui adore ça ;-). Pour info c'est le même. Hahaha

Encore et toujours des couchers de soleil. Cadeau pour ma petite Maman qui adore ça ;-). Pour info c'est le même. Hahaha

Récapitulatif. Gibraltar, aux iles Canaries il y a 650 miles marins. Donc à une allure de 5 noeuds on parcourt 5 miles. Ils nous faudraient 130h de nav pour y arriver. A peu prés 6 jours et demi, en comptant jour nuit. Arrivés a hauteur de Rabat, le vent commence à tourner, et nous sommes au portant, vent arrière.

Les journées passent, en scrutant l'horizon, lisant des bouquins, et en ecrivant. Au passage, j'ai vue une tortue de mer, rapide mais ca compte pour l'emerveillement et la découverte de la mer.

Hihibhih

Au portant, le bateau de super surf, une houle de 3m a 4m... Yeaaaaaahhhhh. Hop 12 noeudsAu portant, le bateau de super surf, une houle de 3m a 4m... Yeaaaaaahhhhh. Hop 12 noeuds

Au portant, le bateau de super surf, une houle de 3m a 4m... Yeaaaaaahhhhh. Hop 12 noeuds

Petit plaisir de la soirée, nous commencons à le savoir una puesta del sol. Mais la, pour notre plus grand plaisir des dauphins communs nous rejoignent et nagent à l'étrave du bateau, tout en faisant leurs show dans les vagues.

Toujours dur de prendre la Photo qui déchire ;)

Toujours dur de prendre la Photo qui déchire ;)

Surf des dauphins sur les vagues

Surf des dauphins sur les vagues

Enfin l'Atlanique, direction l'archipel des  Iles CanariesEnfin l'Atlanique, direction l'archipel des  Iles Canaries

Et voila, nous approchons des iles Canaries. Dernière nuit de quart, nous devrions arriver dans la matinée assez tôt.

Arrivé a 6h, nous attendons le lever de soleil, et nous décidons d'aller au port de l'iles de Graciosa la plus au Nord.

C'est vraiment chouette, ce petit Port.

Mais ceci est une autre histoire.

Commenter cet article
G
salut mon dim !<br /> <br /> que de pensées pour toi ! les rencontres marines doivent être des moments exceptionnels. A la fois tu te dis merde je suis seul au monde et en même temps putain ça grouille grave dans le coin ! :)<br /> <br /> Continue à me régaler !
Répondre
G
De mémoire je crois que je n'ai croisé personne qui ait passé le détroit de Gibraltar sans se planter sur les heures de marée et sur les courants... Moi y compris ! <br /> Bienvenu à la Graciosa, la plus belle ile des Canaries ! Vous allez adorer !
Répondre